Partie 2 | Éduquer son chien

Cf partie 1

Conseils pour éduquer son chien | Étude de cas

Entre les chiens et nous, il est aussi question d’éducation. En effet, comment transformer votre animal tout fou en compagnon plus docile? C’est la question que se pose aujourd’hui Pascale, propriétaire de Vito, un vrai petit rebelle celui-là !

éduquer son chien
Pascale : « Vito est un chien qui est adorable, il aujourd’hui 4 ans et demi, je l’ai adopté quand il avait deux mois et demi. Il est un peu coquin et n’en fait qu’à sa tête. J’aimerais demander à l’équipe de Lapapatte.fr, des astuces pour qu’il m’obéisse un petit peu plus ! »

C’est avec plaisir Pascale que nous répondons à votre requête. Tout d’abord vérifiée si vous avez bien appliqué les conseils fournis dans cet article

Comment aborder une relation de confiance avec son chien ?

Pour beaucoup, avoir de l’autorité avec son chien, c’est lui montrer que l’on est très fort physiquement. Ce qui est une véritable absurdité, convenons-en. Parce que chez les chiens, le leader, n’est ni plus ni moins le plus têtu ! Il faut être cohérent, définir des règles précises et s’y tenir. À ce moment-là, vous serez respecté par votre animal. La chose la plus importante est de ne pas faire les choses à l’envers.

Je m’explique: Le maitre à toujours cette tendance à féliciter quand il ne demande rien à son chien, et à l’inverse quand il lui demande quelque chose à se fâcher. Vous savez les fameux « assis ! », « debout ! », « couché ! » en criant. Mais quand il ne demande rien, le maître à souvent tendance à féliciter son chien juste parce qu’il est devant lui.

En fait, il faut faire parfaitement le contraire. C’est à dire que quand vous n’avez rien demandé à votre chien, vous faites en sorte de ne pas vous intéresser à lui. Mais en revanche quand vous lui demandez quelque chose, c’est à ce moment que vous pourrez vous mettre à le féliciter et à vous montrer extrêmement gentil.

Alors comment faut-il s’y prendre pour qu’il m’obéisse ?

Est-il nécessaire de vous rappeler qu’il est parfaitement inutile d’essayer de frapper votre chien pour le faire obéir. Nous insistons que cela ne sert strictement à rien d’essayer de lui filer des coups si ce n’est qu’il aura peur de vous, qu’il vous craindra et que vous ne pourrez jamais développer une réelle complicité avec lui. En revanche il faut savoir le féliciter au bon moment.

Trop souvent nous rencontrons des gens qui en fonction de leur humeur du jour vont autoriser certaines chose à leur animal et le lendemain ne vont plus l’autoriser sous prétexte qu’ils ne sont pas dans leur assiette. Le problème c’est que les chiens n’ont pas un mental qu’il leur permet de comprendre ce genre d’évolution du comportement chez l’humain. Ce que peut comprendre un humain, le chien ne le comprend pas toujours, il ne faut pas l’oublier.

Encore une fois il faut dire à votre chien où se situe le « oui » et où se situe le « non » de manière clair et sans revenir dessus sans cesse. Ne jamais changer de comportement avec votre animal, tout simplement. Rester régulier dans votre attitude et votre manière de lui autoriser certaines choses ou pas. Il peut y avoir un cas de « peut-être », mais tout cela doit être bien délimité déjà chez le maitre.

La dernière petite astuce est de ne pas oublier que votre mental est très important. Si vous avez un coup de moins bien, votre animal le ressentira très rapidement et ne sera pas non plus au meilleur de sa forme. Vous êtes son maître, comme le nom l’indique c’est vous qui le dominez, vous qui lui donnez l’envie d’avancer dans le bon sens.

Retrouvez le guide complet ici

Laisser un commentaire