Le mal des transports chez nos toutous

Un chien peut tout à fait voyager avec vous. Prendre la voiture, prendre le train, le bateau ou encore l’avion. La plupart de nos petits compagnons supportent très bien tous les types de transport ,cependant, comme pour tous les individus, certains sont moins à l’aise que d’autres.

Symptômes du mal de transport

Chez les chiens, il y a deux types d’intolérance aux voyages :

  • Soit il peut être malade physiquement parlant (se mettre à vomir ou avoir de l’hyper salivation)
  • Soit il peut être malade nerveusement parlant (votre chien ne tient pas en place, il est agité et vous le sentez angoissé)

Le transport en voiture avec son chien

La règle d’or lorsque vous transportez un animal en voiture et qu’il ne supporte pas ce voyage, c’est de mettre votre chien au pied du passager. C’est en fait l’endroit de la voiture qui tangue et bouge le moins. Beaucoup d’animaux ne supportent pas le voyage parce qu’ils sont dans leur panier ou sur la banquette arrière ou pire placé dans le break, à l’arrière de la voiture.

Cette dernière est la zone de la voiture qui bouge le plus, et c’est à cet endroit que vous décuplerez les symptômes de ce mal des transports. Évitez donc absolument cela. Lorsque votre chien ne supporte vraiment pas la voiture parce que vous constatez qu’il est toujours en hyper excitation, ou parce qu’il vomit (ou toute autre forme de signes prouvant que votre animal est en position d’inconfort), il n’existe finalement qu’une seule solution.

Comment lui apprendre à voyager en voiture ?

Oui, il existe un travail de prévention à effectuer avec son chien. Quelques gestes simples suffisent parfois :

  1. Prenez votre chien dans vos bras et rentrer à l’intérieur de la voiture,
  2. Surtout ne vous intéressez pas à lui et montrez-vous indifférents à ses réactions,
  3. Vous le mettez à sa place ; c'est-à-dire au pied passager,
  4. Vous prenez un journal vous le lisez à votre place sans absolument rien faire d’autre.

Votre chien qui n’aime pas le véhicule va peut-être tout de suite se mettre à saliver ou à aboyer. Il est très important de le laisser faire sans réagir. Ainsi à ce moment-là il va se rendre compte qu’il peut tout à fait rentrer dans la voiture sans qu’il est aucun mouvement, aucune odeur, aucune vibration et finalement sans aucun stress.

Au terme de la première semaine, lorsque votre chien va être habitué à ce rituel, vous réitérez l’expérience mais cette fois ci en mettant le moteur en marche. Cette fois ci votre chien va peut-être se mettre à saliver car il va se remémorer certains moments durant lesquels il se trouvait mal dans le véhicule. Ce n’est pas grave vous refaite la même démarche jusqu’à ce que votre chien s’habitue au bruit du moteur.

Encore une fois, une fois que votre chien c’est habitué à monter dans la voiture, à entendre le bruit du moteur, vous pouvez alors à ce moment-là, effectuer un petit tour du quartier avec lui. Réitérez l’expérience encore quelques fois et vous aller voir habituez votre animal à prendre la voiture dans un climat d’apaisement. Vous verrez que cela se passe très bien ; cela demande juste un peu de patience et de compréhension.

J’ai effectué tout ce que vous m’avez dit mais mon chien est toujours malade

Malheureusement, il existe des chiens, comme des personnes, qui ne pourront jamais surmonter ce mal de transports. Lorsque le problème devient trop pesant il est indispensable d’aller consulter un vétérinaire qui lui prescrira un traitement médicamenteux. Il existe réellement différentes molécules très efficaces contre ce genre de problème.

Important : n’essayer pas de lui donner vous-même des médicaments, consultez votre vétérinaire impérativement ! Selon le comportement de votre chien, seul un professionnel peut lui donner la bonne molécule et le bon médicament.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires