Comment apprendre à gérer la solitude de mon chien

Vraiment pas facile ni évident d'apprendre à un chiot de rester seul toute la journée...

Beaucoup de maîtres sous-estiment l'importance et l'utilité d'un tel apprentissage, et c'est bien dommage. Ceux qui n'ont jamais entendu un chiot "aboyer à la mort" dans un appartement durant presque toute la journée ne comprendront peut être pas l'importance des lignes à venir.

Il est impératif d'éviter que votre chien "hurle" sans arrêt dans votre appartement : déjà pour lui et son bien-être, qui vit forcément très mal la situation, mais aussi pour les voisins qui devront subir les cris de votre pauvre petit toutou durant des moments où ils préféreraient certainement être au calme chez eux.

Les conseils de Lapapatte

Dans un premier temps, il est impératif de prévenir vos voisins de l'acquisition d'un chiot. Vous éviterez ainsi un mot sur la porte du genre "Votre chien est insupportable, faites quelque chose ou c'est moi qui m'en occupe".

Oui, certaines personnes peuvent réagir de manière très virulentes et ne sont pas toujours très patientes, mais ça vous devez déjà le savoir. Aussi, vous devrez vous montrer sûr de vous, crédible et déterminé pour que votre toutou puisse avoir une parfaite confiance en vous.

À quel moment faut-il lui apprendre à rester seul ?

Au moment de votre départ

Un point très important durant cet apprentissage est de ne pas montrer "une sorte de rituel de départ". Oui, en fait il ne faut surtout pas l'habituer à effectuer des signes répétés et évidents à chaque fois que vous allez partir durant un long moment (évitez par exemple de chercher vos clés, de le caresser comme un brave animal etc...). Le chiot le comprendra tout de suite et saura à ce moment-là qu'il va passer un long moment sans vous.

Le chiot ressentira votre anxiété s’il vous voit le caresser et lui parler avec une voix non convaincue. Il faut donc ne pas donner d'importance à votre départ et que la scène reste naturelle, parce que dans le cas où vous-même êtes anxieux, l'animal le ressentira, et comme vous vous en doutez, cela n'arrangera rien à vos affaires. C'est un cercle vicieux ou l'anxiété du maître se transmettra directement au chiot que vous essayez de rassurer.

Il vous faudra donc bannir certains rituels comme par exemple remplir systématiquement sa gamelle avant de vous en allez qui lui donnerais l'impression que vous allez revenir dans de longues heures. Oui, il pourra très bien attendre le soir pour manger son copieux petit repas. Parce qu'en faisant ça, le chiot sera très content que vous vous occupiez de lui comme un petit prince, mais dans la seconde qui suivra, vous le laisserez seul. Un réel sentiment de frustration, d'abandon et d'incompréhension viendront donc envahir l'animal à cet instant.

Comment gérer votre départ et quels sont les précautions à prendre

Il est en fait essentiel avant que vous partiez de ne pas lui montrer plus d'attention que d'habitude, voir même le laisser seul et de ne pas s'en occuper pendant au moins un quart d'heure précédent l'heure de votre départ.

Pour éviter les fameux rituels de départs il vous faudra donc préparer vos affaires au préalable (comme votre manteau ou vos clefs). Ce qui évitera aussi de chambouler votre attitude et affolerait le chiot par la même occasion. N'oubliez pas de sortir votre chien afin qu'il puisse faire ses besoins, mais surtout ne le faite pas au dernier moment pour que cela ne soit pas interprété par l'animal comme un signe de départ. Et bien sûr, comme pour un enfant, veillez à ce qu'il n'y ait pas d'objet à sa portée avec lesquelles il pourrait se blesser ou qu'il pourrait casser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires